Prendre soin en gériatrie, source de bien être au travail

Un temps hors du temps…en soins de suite gériatrique au Chu de Nantes
Pour la Haute Autorité de Santé (HAS), « l’équipe est un groupe de professionnels qui s’engagent à travailler ensemble autour d’un projet commun centré sur le patient. L’équipe se compose de professionnels avec des compétences complémentaires dont le patient a besoin ».C’est à partir de cette définition que l’équipe de soins de suite gériatrique a construit son projet.
Les aides-soignants en gériatrie souffrent souvent de peu de reconnaissance de leur travail. La patience dont ils doivent faire preuve auprès des personnes âgées en perte d’autonomie présentant des troubles cognitifs type Alzheimer ou maladies apparentées nécessitent du temps. Celui-ci ne leur est pas toujours donné. S’octroyer la liberté de repenser le soin différemment et de prioriser le bien être au profit d’un soin classique de nursing redonne du sens à leur métier au quotidien. Il valorise leurs compétences et met en lumière leurs qualités humaines et relationnelles.
Convaincue par la nécessité de proposer des soins de détente aux patients, l’équipe soignante a crée un espace de bien être au cœur du service. Dans cette ancienne salle de bain-douche qui se veut être un espace à l’ambiance chaleureuse et relaxante, différents soins sont proposés aux patients, de l’aromathérapie aux soins socio- esthétique en passant par la balnéothérapie et le toucher massage dans une éthique inspirée de Snoezelen.
Ces soins sont destinés à améliorer la qualité de séjour à l’hôpital et offrent aussi des perspectives thérapeutiques à part entière : ils visent à réduire l’anxiété, la douleur physique et psychologique et les troubles du comportement en restaurant l’image corporelle et l’estime de soi.
Au-delà de l’opportunité d’instaurer une communication privilégiée entre soignants et patients, ce projet de service offre aux soignants l’occasion d’établir un soin différent des soins classiques. La relation chaleureuse et de bien être établis permet aux patients de percevoir le soignant dans une relation bienveillante en restaurant un lien paisible et apaisant. Un soignant parle : « c’est un moyen de créer un lien singulier avec le patient, un moment intime où il peut parfois se libérer de ses charges émotionnelles ».Les effets du temps de soin de bien-être sont doubles : ils apaisent les patients mais également les soignants et lorsqu’ils reprennent les soins classiques, l’effet d’apaisement est présent.
Ce projet d’une équipe, a ré enchanté le quotidien pour certains, permis un épanouissement professionnel pour d’autres, et redonner du sens dans leur travail pour tous. Cette démarche a permis une réflexion sur la qualité du soin, a redynamisé la notion d’équipe. Chaque soignant a pu par l’expression de sa singularité, prodiguer des soins avec son humanité et son appétence pour le bien être qui lui « ressemble » et lui correspond le plus (coiffure, manucure, toucher-massage, balnéothérapie, aromathérapie, snoezelen, écoute).Chaque soin est un moment de partage avec le patient.
Ce temps « hors de la chambre » dans un espace qui le temps d’un soin fait oublier l’univers hostile d’une chambre d’hôpital restaure la chaleur et l’humanité des soignants.
Si aujourd’hui, cet espace est également dédié aux soignants, ils ne s’autorisent que très peu à l’investir. L’esprit soignant tourné vers l’autre ne laissant que peu de place à lui-même, trouvera peut-être dans cet espace un temps pour lui.
Si un projet comme celui-ci nous procure des joies et des satisfactions professionnelles alors il nous procure aussi du bonheur tout simplement et nous ouvre les champs du possible.