Besoin d'informations ? Contactez notre secrétaire générale :
Besoin d'informations ?

Malaise à l’hôpital public

Communiqué de presse du syndicat Acteurs Santé CFE-CGC / Pôle public

O. VERAN : “Malaise à l’hôpital public : nous essayons de comprendre les raisons …..” 

Le Ministre de la Santé, O. VERAN semble découvrir une situation dont il est clairement question dans les travaux que nous lui avons adressés à propos du “Ségur de la Santé”, et qu’il ne peut pas ignorer. Le récent avis du Conseil scientifique l’a d’ailleurs alerté “du manque de personnel, entrainant la fermeture de près de 20% de lits…”.

On peut s’étonner de cette communication sourde d’un ministre en exercice, qui fait mine d’ignorer la réalité quotidienne des acteurs de la santé.

L’hôpital public a répondu présent pendant la surtension que provoque la crise de la COVID 19. Ce qui n’a pas empêché le ministère de poursuivre les fermetures de lits et les réductions de personnels programmées avant la crise. 

Depuis plus de 20 ans, les réformes successives de la gouvernance hospitalière publique ont massivement contribué à multiplier les strates hiérarchiques, piégeant la prise de décision dans un univers administratif et l’éloignant du terrain et des soins. L’autonomie, l’agilité et la flexibilité des organisations, des acteurs et des encadrants de proximité (chefs de service et cadres de santé, notamment) en ont pâti.

Les soignants ont besoin d’un cadre d’exercice plus apaisé pour donner à ceux qu’ils soignent le meilleur de leurs capacités, sans être totalement accaparés par des contraintes de rentabilité inappropriées qui leur sont encore aujourd’hui imposées. Dans les réformes menées, les mesures budgétaires d’équilibre financier priment sur le service rendu à la population, pourtant essentiel.

En outre, le ministre s’inquiète désormais de “démissions chez les étudiants infirmiers” ; 1300 entre 2018 et 2021, un chiffre à revoir probablement à la hausse. Le phénomène ne devrait pourtant pas le surprendre…On est loin de la notion d’hôpital où il fait bon vivre quand on ne se sent pas respecté pour ce que l’on est et ce que l’on sait faire. Et les étudiant ne s’y sont pas trompés : nombreux sont ceux qui ont mis fin à leur carrière après leurs stages. D’ailleurs, le mode de sélection des candidats aux concours d’entrée en Instituts de formation (Parcoursup) est aujourd’hui inégalitaire et totalement inadapté. L’universitarisation des formations en santé peine à se structurer et à s’harmoniser depuis des années. Les difficultés de l’hôpital concernent aujourd’hui tous les métiers, des secteurs administratifs en passant par les soignants et les étudiants. 

En tentant de répondre – dans l’urgence – aux attentes des personnels hospitaliers et des usagers, les mesures du Ségur de la santé n’ont pas engendré de réelle rupture ni de réforme de fond.  

Le gel du point d’indice, la formation continue négligée, le manque de lisibilité dans les perspectives d’évolution de carrière, la non reconnaissance – dans les faits – des valeurs et de l’engagement des soignants et des personnels hospitaliers, leur paupérisation statutaire et salariale – malgré les annonces et les promesses – l’absence de véritable réflexion sur la charge en soin, la pénibilité, les conditions et la qualité de vie au travail, contribuent également à exacerber un sentiment d’impuissance, de perte de sens, de démotivation et d’épuisement professionnel. 

Une nouvelle fois, Acteurs Santé CFE-CGC appelle le Ministre à une véritable action au profit d’une réforme structurelle efficiente, tenant compte des acteurs de proximité : Médecins, Cadres de Santé, Soignants, Personnels technico-administratifs.

Rendons l’hôpital de demain à nouveau LISIBLE, FLUIDE et ATTRACTIF, garantissons la FIDELISATION des agents publics, en leur offrant de véritables perspectives de carrière et un environnement de travail serein et motivant. Arrêtons de faire semblant de chercher de fausses raisons.

Force de propositions, Acteurs Santé CFE-CGC restera vigilant et engagé.

Partager cet article
Facebook
Twitter
LinkedIn

Adhérez

Vous souhaitez nous rejoindre ? 
Remplissez notre formulaire d’adhésion et nous vous recontacterons dans les plus brefs délais. 

En remplissant ce formulaire, vous consentez à ce qu'Acteurs Santé, collecte vos données afin de pouvoir répondre à votre demande d'adhésion. Pour faire valoir votre droit d'accès ou d'effacement, consultez notre politique de confidentialité.