CHU NANTES Grève de l’encadrement le 13 novembre 2020

Notre syndicat a été sollicité par de nombreux cadres courant octobre pour nous faire part de leur souffrance au travail en lien avec la gestion continue de l’absentéisme en l’absence de moyens quantitatifs et qualitatifs. L’encadrement responsable d’équipe ne peut plus assumer et réaliser les missions qui lui sont dévolues au regard de la taille des équipes, du périmètre d’activité. Il passe son temps à trouver des solutions pour avoir des soignants au chevet des malades. Depuis 10 ans le CHU de NANTES a subi la réduction de 10% de ses effectifs, alors que l’activité n’a cessé d’augmenter. L’absentéisme augmente d’année en année pour atteindre aujourd’hui 10% des effectifs ! Le ratio personnel/malade est calculé au plus juste, les personnes absentes ne sont pas toutes remplacées, donc le cadre jongle avec la vie privée des professionnels : rappel sur des repos, heures supplémentaires, changement d’horaires de travail, week-end supplémentaires. Dans ce contexte trouver les compétences nécessaires à un travail de qualité est une gageure. La demande de rencontre pour alerter et trouver de solutions avec notre nouveau directeur général n’a été obtenue qu’après le dépôt d’un préavis de grève. Les échanges avec les membres de la direction ont été cordiaux mais marqués par une incompréhension de la réalité vécue des cadres. Même si le dialogue n’est pas rompu, les éléments avancés : «le CHU est dans une dynamique de créations d’emplois » et «c’est pire ailleurs», n’ont pas convaincus les cadres présents lors de cette rencontre. Nous avons le sentiment de ne pas avoir été entendu, ni compris. Nous appelons à montrer notre désaccord en cessant le travail le vendredi 13 novembre 2020.